Éducation Européenne

Premier roman de Romain Gary paru sous ce nom de plume, Éducation Européenne fut rédigé par son auteur alors que celui-ci était combattant au sein de la Royal Air Force durant la Seconde Guerre mondiale. D’abord publié en 1944, il fut modifié par son auteur au cours de la décennie 1950 pour prendre sa forme actuelle.

L’auteur, originaire de Wilno en Pologne gagna la France dans son enfance au cours de laquelle (et c’est traité dans La Promesse de l’Aube au sujet duquel un article devrait être prochainement publié) sa mère a construit en lui une ambition certaine. Cette ambition le poussa à se lancer dans l’écriture mais aussi à se joindre au général de Gaulle durant la Seconde Guerre mondiale et fit de lui un double prix Goncourt ainsi qu’un ambassadeur.

Pour en revenir au propos de l’article, Éducation Européenne nous propose un voyage dans le pays d’origine de Gary, à savoir la Pologne au cours de la Seconde Guerre mondiale. Nous y rejoignons le jeune Janek, laissé par son père dans un abri creusé dans la forêt non loin de Wilno. Cet abri est censé le protéger et lui permettre de survivre alors que les Allemands sont présents un peu partout dans le pays et se battent en Russie autour de Stalingrad.
Janek se joint à une bande de résistants dont le combat est motivé par les récits entourant une forme de héros national dont l’existence n’est jamais totalement avérée et posant de nombreuses difficultés à l’ennemi. Pour Janek, cette vie est marquée par la souffrance, la solidarité mais aussi la mort et l’amour.

Si le récit éprouve quelques difficultés au démarrage, on se trouve rapidement absorbé par les aventures quotidiennes de ces résistants polonais aux origines multiples et luttant pour ce qui semble être la liberté. Un quotidien dont Gary ne masque aucunement les réalités, aussi difficiles et tristes soient-elles. Il ne sombre néanmoins pas dans l’excès inverse, exposant des faits sans donner de jugement moral à leur sujet. Le récit fait ainsi voyager le lecteur dans une atmosphère globalement sombre, mais que la plume de Gary rend vivante par l’intermédiaire de force descriptions. Cette ambiance est momentanément agrémentée de passages pouvant susciter une certaine émotion chez le lecteur.

Éducation Européenne c’est aussi une réflexion sur le sens des choses, de la vie, de l’importance donnée à certains points alors que d’autres sont ignorés. C’est une critique de la guerre, de ce que les hommes font pour justifier leurs actes de cruauté, de l’apport de ceux-ci, et peut-être aussi de la vanité de leurs actions.

Ce roman, loin d’être le plus connu de son auteur, n’en mérite pas moins d’être lu et de s’y attarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories